Fiscalité locale et administration communale à Ambato-Boeny

  • Partenaires au Nord : ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI), Région Grand Est, Ville de Saint-Louis
  • Partenaires au Sud : Commune Urbaine d’Ambato-Boeny (CUABA), services déconcentrés de l'Etat

Ce volet constitue le noyau dur du partenariat avec Ambato-Boeny à caractère transversal, les activités menées permettent aux élus et aux services de la commune de se perfectionner dans la mise en œuvre du développement local. Il s’agit ici de renforcer les capacités de maîtrise d’ouvrage et de maîtrise d’œuvre de la commune par :

  • l’amélioration de la fiscalité locale et du recouvrement des recettes
  • le renforcement des capacités de gestion et d’organisation des élus et services communaux

La nouvelle chef de département administratif et financier (CDAF) est dotée d’une grande motivation. La commune a acquis l’autonomie requise dans le recouvrement des impôts et taxes, en renouant un partenariat avec le Trésor public, le centre fiscal et le district d’Ambato-Boeny. Sa situation financière a ainsi permis de recruter 6 cadres et d’apurer 4 mois des arriérés de salaires en 2015. La capitalisation des acquis se fait progressivement par des échanges avec d’autres collectivités malgaches.
La commune vient de se doter d’un outil de planification pluriannuelle, le SAC (schéma d’aménagement communal), validé par les Ministères de tutelle : l’aménagement du territoire et la décentralisation. La politique de développement du maire s’appuie sur ce document. L’Ircod a appuyé la commune dans l’élaboration de son plan d’action annuel et le budget y afférent, par la formation sur place des techniciens de la commune. La mise en place de tableaux de bord par service facilite l’élaboration des différents rapports et comptes rendus permettant aux élus et partenaires de suivre l’évolution des activités entreprises.